Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

30 mars 2015 1 30 /03 /mars /2015 19:27

Engagé dans la campagne, seul ou avec leurs partenaires du Front de gauche, les résultats électoraux font apparaitre une légère progression

Au niveau national : 9,4 % soit un peu mieux qu’en 2008 (8,7) et qu’en 2011 (8,9)

Au niveau de la Gironde : 42 237 voix, 8,3% soit un léger mieux + 3000 voix et + 0,6% Cela ne suffit pour conserver leurs trois élus, malgré leurs scores plus qu’honorables dans leurs nouveaux cantons respectifs. Le redécoupage, proche du charcutage ne les favorisait pas. L’exemple de Bègles est interrogatif, Cette ville a  été coupée en deux. Le hasard, surement !

La démocratie électorale en vigueur a mauvais gout.

Les 42 237 voix et 8,3% obtenus par le Pcf/Fdg ne seront pas représentés dans la gauche du conseil départemental mais les 165 481 voix (- 40 000) et 32,51% (-8,42%) recueillis par le Ps y seront surreprésentés par 41 élus. Les 3 verts élus ne devront leur présence qu’à leur union à la carte avec le Ps.

Partager cet article
Repost0

commentaires

crouzet 31/03/2015 14:31

Bonjour à toutes et à tous,
Et de trois. C'est la troisième déculottée que prend le PS depuis 2012! Et pourtant l'exécutif ne va rien changer....! C'est surréaliste.
Le porte parole du PS attribue cette défaite à la division à gauche. C'est se mentir et nier les réalités.
D'abord pour se "rassembler" il faut être au moins deux à le vouloir. Quand on voit le mépris inacceptable dans lequel le président de la république tient les électeurs de la gauche non socialiste, on ne peut pas croire au rassemblement.
Un français sur deux, gavé par cette politique politicienne, par les mensonges des dirigeants, les "affaires", les déplorables résultats de l'ultralibéralisme européen, ne se sont pas déplacés aux urnes. Ajouter à tout ça la campagne orchestrée par les médias au profit du FN et tout est clair.
G CROUZET