Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:17

Le 1er mai est une création ouvrière française. Aucune tentative de dévoiement et de récupération ne changera cette réalité.

     Participer nombreux à ce 1er mai 2012 sera la meilleure réponse à la provocation du Président de la République qui vise à détourner et à récupérer le 1er  mai par l’annonce d’un rassemblement de ses partisans, à Paris, ce jour-là, sur le thème fallacieux du « vrai travail ».

    Avant Sarkozy, d’autres s’y sont essayés. Il en est ainsi sous l’occupation et le régime de Vichy. En 1940, après l’offensive allemande, la débâcle, les pleins pouvoirs à Pétain, l’état français et une partie de sa population sombre dans la collaboration. En dépit de la dissolution des confédérations syndicales, de la traque des militants communistes notamment, la résistance et les luttes s’organisent. De son coté, dès 1941, le régime de Vichy s’approprie le 1er mai, journée historique  syndicale  pour en faire la fête de travail et de la concorde sociale.

Plus prés de nous, en 1988, sous prétexte de célébrer Jeanne d’Arc, le Front national de Le Pen s’approprie le 1er mai. Pourquoi ce choix du 1er mai ? Si le Front national avait voulu célébrer la libération d’Orléans (8 mai 1429) par Jeanne d’Arc, il aurait retenu le 8 mai. S’il avait voulu célébrer sa mort sur le bucher (30 mai 1431), il aurait retenu le 30 mai.  Le choix de la date du 1er mai est donc éminemment politique et provocateur.

Si on remonte dans le temps, comme toutes les initiatives ouvrières, la journée du 1er mai a toujours été remise en cause par la bourgeoisie. Déjà, en 1893, Jules Guesde, militant socialiste, au sens de l’époque, avait dû largement mettre les points sur i. (voir lien)

    La vérité historique est celle-là : le 1er mai est une invention française et ouvrière, initiée en octobre 1888 au congrès des syndicats tenu au Bouscat et décidée en juillet 1889 au congrès ouvrier international de Paris. Il ne doit pas être dévoyé.

Il est une journée internationale de luttes des travailleurs, souvent payée au prix du sang telles les fusillades de Fourmies le 1er mai 1891.

Pour en savoir plus, si le sujet vous intéresse, se reporter au dossier ci-après :

http://www.ihscgtaquitaine.org/ihsa/actualite/79-reperes-historiques-1er-mai.html

 

Rendez vous à BORDEAUX  9h30 Place de la République

 

Parcours : République, Gambetta, Intendance, Esprits des Lois, quai Louis XVIII, Victor Hugo

 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires