Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

3 novembre 2012 6 03 /11 /novembre /2012 10:16

gare bassensBassens a la chance d’avoir une gare et cela depuis le tout début du XXème siècle. Elle se trouve à 4 mn de la gare de Cenon et à 8 mn de la gare Saint-Jean. Son trafic actuel : trois trains de voyageurs le matin et le soir, un dans l’après-midi, n’est pas suffisant et doit être développé pour, aussi, faciliter l’accès à la zone industrialo-portuaire des travailleurs de ce secteur.

Aujourd’hui la gare de Bassens accueille déjà de nombreux usagers qui viennent réserver leurs places et acheter leurs billets pour toutes destinations. C’est un service public apprécié.

Il n’est pas normal que des jeunes Bassenais et ceux des communes voisines, subissent plus de trois heures de transports (bus, tram, voitures) par jour, pour se rendre aux lycées et Universités implantés sur la rive gauche de la Garonne.

Il n’est pas supportable que pour rejoindre leur lieu de travail, les gens soient obligés de passer des heures en voiture et subissent la saturation du réseau routier aux heures de pointes. Cela signifie bien que les transports collectifs sont encore inadaptés.

Il y a  de trop nombreux camions qui se rendent sur la Zone Industrielle avec tout ce que cela entraîne de pollution, de dégradation des routes,  des coûts d’entretien et d’embouteillages sur les principaux axes, aux giratoires notamment. Là aussi le développement du transport de marchandises par le train (fret) s’impose de façon urgente.

Pour les voyageurs, des lignes de bus - tram  (au niveau de la Communauté Urbaine de Bordeaux) ont été améliorées et Bassens en a eu certains bénéfices.

Mais là aussi, il faut  apporter des améliorations : prévoir des bus plus petits dans les périodes creuses de la journée, fonctionnant au gaz ou électriques, ce qui réduirait le bruit, la pollution, les coûts.

Il faut permettre que les habitants des quartiers excentrés puissent se rendre vers les commerces locaux, les installations sportives, les écoles, les services administratifs gratuitement (gratuité en intra-muros, dans un premier temps).

Pour que la gare de Bassens, située à quelques minutes  du centre-ville, proche de la ZI et de la Garonne, développe ses activités, il faut :

 

– d’avantage de « trains de voyageurs » dans la journée

 

– créer des  correspondances avec les bus et le tram

 

– conforter les aménagements anti-bruits sur l’ensemble des zones d’habitations

 

– qu’elle s’inscrive dans les projets de remise en place de la  « ligne de ceinture » avec  réouverture de toutes les gares existantes sur la CUB et en périphérie.

 

– un renfort de personnel

 

– développer le transport des marchandises (ZI), par la voie ferrée  et la voie fluviale.

 

Toutes ces questions doivent être étudiées aussi au niveau du fleuve. Il faut mettre en place des navettes fluviales rapides au départ de Bassens et non seulement de Lormont comme cela est prévu.

En effet, les habitants vivant sur la presqu’île se trouvent confrontés au « navettes-fluvialesgoulot d’étranglement » de la côte de la Garonne et la traversée de Lormont à quoi vont s’ajouter les  difficultés d’accessibilité au pont « Ba-Ba ».                                   

De plus, la complémentarité du « ferroviaire » doit être « fluviale » pour les transports des produits industriels, des céréales et des hydrocarbures, notamment, qui transitent par les Entreprises de la Zone d’activités de la commune.

 

 

  les communistes de Bassens 

 

 

Partager cet article
Repost0

commentaires