Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

7 juillet 2013 7 07 /07 /juillet /2013 14:27

Dimanche 7 juillet. Je m’attelle au dernier article pour le blog, avant reprise fin août, sauf urgence, (par exemple, réédition de la nuit du 4 aout 1789, l'Assemblée nationale abolissant les privilèges féodaux modernes : paradis fiscaux, exonérations patronales, cadeaux en tout genre entre amis, copains et coquins, etc.).

J’ai conscience de la contradiction qu’il y a entre la mise en sommeil d’une expression politique alors que persiste le maintien en éveil des mauvais coups qui se trament dans ces deux mois d’été léthargiques. Je veux parler de la retraite.

Il ne faut pas tourner autour du pot. L’issue de cette question sociétale sera fonction du rapport des forces.

La gauche historique, politique et syndicale ancrée dans le progrès social et sociétal réussira à mettre l’être humain au centre de son action.

Les forces qui tirent en arrière, l’œil braqué sur leur règle à calcul, le cours de leurs actions et le résultat de bas du bilan, réussiront à imposer leurs arguments éculés.

J’en prends un  au hasard : « on vit plus longtemps, il est normal de travailler plus longtemps ».

Le Medef dit cela. Normal, c’est une logique de classes. Mais François et Marisol le disent aussi. Là, c’est moins logique. Il y a un os. Est-ce qu’on se prépare à dire : le Medef en rêvait, le PS l’a fait. J’ose croire à une prise de conscience.

Car l’argument est nul, facilement contestable et transposable. Par exemple, si on vit plus longtemps,  c’est parce qu’on travaille moins dur et moins longtemps. C’est une chance que l’on doit au progrès social, technologique et scientifique.

Poussons leur argument jusqu’à l’absurdité : si on vit plus longtemps, on travaille plus longtemps. Alors pourquoi, l’essentiel des chômeurs sont des jeunes de moins de 25 ans et des seniors de 57 ans et plus ?

Deuxième absurdité. Si la durée de vie ou de l’espérance de vie devient le critère de l’âge de départ à la retraite, comment gère-t-on au nom de la justice et de l’égalité, un âge de départ à la retraite avancé pour les hommes qui vivent moins longtemps que les femmes, un âge de départ encore plus avancé pour les ouvriers qui vivent moins longtemps que les cadres.

J’entends un camarade socialiste me disant : « oui mais Hollande, il ne veut pas repousser l’âge de départ à la retraite, il veut seulement allonger la durée de cotisations ».

Encore un énarque qui n’a pas fréquenté l’école de la vie et qui veut nous prendre pour des demeurés. 

Pas besoin de sortir de l’Ena pour savoir que s’il faut cotiser 43, 44 ou 45 annuités, l’âge de départ à la retraite à taux plein sera arithmétiquement repoussé. En tout cas, moi qui n’ai fréquenté que les bancs de l’école de la République, Camille Maumey à Cenon (instituteur communiste arrêté le 22 novembre 1940, interné au camp de Mérignac et fusillé le 24 octobre 1941 à Souges  par les allemands), j’ai compris l’enfumage.

 

Je m’en tiens là pour l’instant.

Rendez-vous fin août et notez sur votre agenda que vous êtes pris le 10 septembre pour noble cause

Grèves et manifestations pour les retraites le 10 septembre 2013 à l’appel de la CGT, FO, FSU et Solidaires

D’ici là, suivez l’information sociale.

 

Michel Becerro. Carbon-blanc 7 juillet 2013

Partager cet article
Repost0

commentaires