Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 12:30

Le conseil municipal de Carbon-Blanc réuni le 28 mars 2013 a adopté à la majorité l’augmentation des impôts locaux et le budget prévisionnel 2013.

Les élus communistes ont voté contre l’augmentation des taux des trois taxes et en toute logique, se sont abstenus sur le budget.

Nous avons voté contre une augmentation de 1% du taux des taxes :

Þ parce que nous considérons que l'équilibre du budget ne nécessite pas d'ajouter de la pression fiscale sur les familles, pression fiscale déjà aggravée par l'augmentation des bases de 1,80 %.

Þ parce que rien de comptable ne le justifie, si ce n'est une volonté affirmée de compenser et d’anticiper les réductions des dotations de l’Etat ( moins 59 000 depuis 2010, réductions qui seront aggravée en 2014 et 2015).

Le gouvernement d’aujourd’hui perpétue et accentue le désengagement de l’Etat à l’égard des collectivités locales.

Nous nous sommes abstenus sur le vote du budget parce qu’il intègre une augmentation de la pression fiscale que nous n’approuvions pas. Question de cohérence.

Pourtant, nous avions  de multiples raisons de satisfaction, pour y avoir contribué, dans ce qui est proposé pour améliorer nos services publics et leur accès pour le plus grand nombre.

 banderolle commune copie

Avant le vote, les élus communistes ont rappelé qu’ils demandent depuis plusieurs années que les taxes locales soient votées avant le budget et que le budget soit voté en tout début d'année civile afin d’être opérationnel dès les premiers mois de l’année.

 

En clair, les élus communistes auraient voté le projet de budget 2013 s'il n'avait pas été accompagné de l'augmentation de la fiscalité locale. L'examen des comptes en 2014 montrera s'ils ont eu raison de dire que la pression fiscale ne se justifiait pas

Partager cet article
Repost0

commentaires