Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 12:10

cour des comptes-copie-1En septembre 2012, cette Cour a découvert que les retraités étaient des riches qu’il fallait ponctionner fiscalement pour réduire les déficits. Elle préconisait alors : la suppression de l’abattement de  10%, de l'exonération fiscale des majorations de pensions pour les parents de 3 enfants, de l’exonération de cotisations patronales des retraités employeurs de 70 ans et plus et d’aligner le taux de CSG appliqué aux pensions de retraite sur celui des actifs soit 7,5% au lieu de 6,6%.

Le 22 janvier 2013, la Cour des comptes récidive. Après les retraités, elle s’en prend aux chômeurs en les mettant au rang des parasites, trop indemnisés et trop longtemps.

C’est bien plus facile de s’en prendre aux chômeurs plutôt qu’au chômage. Les chômeurs ne s’auto licencient pas. Ils sont licenciés pour ne pas dire jetés dans la précarité, l’exclusion et le désespoir.

Le 12 février, la Cour des comptes remet ça. Cette fois, ce sont les salariés d’EDF qui sont dans le collimateur. Peut-être a-t-elle  confondu les salaires du personnel avec les rémunérations et stock-options du staff de direction et les dividendes des actionnaires ?

Que la Cour des comptes veuille remplir sa mission de contrôle du bon emploi des fonds publics est tout à son honneur. Mais en culpabilisant  retraités, salariés et chômeurs, elle sort du cadre de ses attributions et se range derrière la volonté austéritaire du MEDEF et du gouvernement.

 

Rappel : la Cour des comptes est présidé par Didier Migaud, député socialiste, nommé le 23 février 2010 par Sarkozy

.

Faisons une suggestion àparadis fiscal copie la Cour. Qu’elle se transforme en « Columbo » fiscal et envoie ses enquêteurs dans les paradis fiscaux des banquiers, financiers et grandes fortunes de notre planète.

Car pendant qu’ils traquent les fourmis, des prédateurs, très dangereux s’activent, aux Iles Caïman et ailleurs. Des millions d’euros, dollars et autres devises y circulent, en échappant à l’économie mondiale. Ils produisent d’autres millions d’intérêts et dividendes qui, à leur tour, échappent à la fiscalité.

 

 Vite. Place à une loi qui mette au pas les marchés financiers et les paradis fiscaux.

 

   

Partager cet article
Repost0

commentaires