Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

11 avril 2013 4 11 /04 /avril /2013 22:51

Branle-bas de combat sur la déclaration des patrimoines mais l’urgence est-elle là ?

C’est une mascarade croquignolesque qui s’empare de nos « élites politiques ». C’est à qui mieux mieux. Pourtant, le problème n’est pas dans la déclaration des patrimoines. Elle existe déjà, mais encore faut-il qu’elle soit contrôlée, sinon, c’est du pipeau.

Où est l’intérêt de savoir que Laurent Wauquiez est un gros dépensier à qui l’indemnité de député-maire ne permet même pas de se constituer un peu d’épargne.

Où est l’intérêt d’apprendre que Montebourg possède un petit appartement occupée par sa maman, que Filippetti n’a presque rien mais évoque un tee-shirt de David Beckham. C’est du méli-mélo.

Conclusion, le problème  est ailleurs et notamment dans les conflits d’intérêts. C’est là qu’il faut des règles très strictes, tout comme il est urgent et ultra-prioritaire de s’attaquer avec courage et fermeté à la fraude fiscale et à l’évasion fiscale avec des actes forts et tout de suite.

Le prédateur, c’est le Caïman.

x_3dbd1ac0 photo x_3dbd1ac0_zps8da29a54.gif

 

Il se lèche les babines et il y a de quoi. Pour la France, cela se chiffre entre 40 et 50 milliards d’euros par an. Pour l’Europe, c’est la bagatelle de 1000 milliards. Il y a là de quoi résorber les déficits et les dettes légitimes en quelques années sans passer par la case Austérité pour les peuples.

Les dirigeant du Gouvernement découvrent l’eau chaude et font des effets d’annonce alors qu’il n’y a souvent qu’à appliquer les textes qui existent ou à mettre en mouvement les décisions retenues par les parlementaires.

En juillet dernier, Alain Bocquet, sénateur communiste, rapporteur de la commission d’enquête diligentée par le Sénat sur l’évasion des capitaux et la fraude fiscale, proposait 61 pistes pour combattre le fléau et ramener dans le budget de l’état les milliards qui lui manque pour niveler les déficits et alimenter les robinets pour la croissance. Peine perdue, les évadés fiscaux et les fraudeurs ont toujours un coup d’avance. La trop grande proximité entre le monde politique libéra le monde patronal et le monde de la finance en est la raison essentielle.

Partager cet article
Repost0

commentaires