Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

14 mars 2014 5 14 /03 /mars /2014 13:53

Dans l’éditorial de présentation de son projet municipal, Nicolas Madrelle écrit :

 

 

 

 

 

 

Ainsi, il y aurait une baisse sévère des ressources, sans autres précisions. Est-ce que par chance ou miracle,  les carbonblannais (avec deux n) vont voir leurs impôts locaux diminués.  Non, alors, une question s’impose : d’où vient cette baisse sévère des ressources ?

Nicolas Madrelle connait la réponse. En tant que maire, il est abonné à la revue des maires de France et en tant que socialiste, il fréquente les élus PS députés et sénateurs, au moins du département de la Gironde.

La réponse est celle-ci. Il y a une baisse sévère des ressources des collectivités locales parce que le gouvernement socialiste l’a imposée et que les députés socialistes l’ont entérinée à l’assemblée nationale (voir ci-dessous).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 Est-ce que le pillage des ressources locales publiques est terminé. La réponse est NON. Le gouvernement socialiste doit trouver les 50 milliards d’euros qu’il offre au patronat et aux actionnaires à travers les pactes de compétitivité et de responsabilité, passés entre Hollande et le Medef.

D’accord, ce n’est pas facile à dire par un socialiste local mais la vérité est là. La casse des services publics et du financement des collectivités locales, décidée au plus haut sommet de l’Etat, est à l’ordre du jour (voir  ci-dessous).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  La presse financière le sait et l’écrit (voir  ci-dessous).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour les communistes, la commune doit être un rempart contre l’austérité et un lieu de résistances au plus près des citoyens. Cela induit que les élus locaux doivent combattre les mauvais coups d’où qu’ils viennent.  

Partager cet article
Repost0

commentaires