Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

18 décembre 2012 2 18 /12 /décembre /2012 17:20

senateurs comLe Sénat possède une majorité de gauche, mais pas de majorité à gauche sans les 20 sénateurs communistes. En l’espace de quelques semaines, cinq projets du gouvernement ont été rejetés par le sénat, du fait de l’abstention ou du vote contre, des sénateurs communistes.

Il n’en faut pas plus à différents ministres ou dirigeant socialistes pour s’offusquer des « alliances de circonstances » de la droite et du Pcf.

Halte-là : ces ministres ou dirigeant socialistes sont moins offusqués lorsque, ensemble, députés et sénateurs socialistes et leurs alliés écologistes et radicaux de gauche se retrouvent unis comme un seul homme avec la droite sur le vote du pacte budgétaire européen élaboré en 2011 par Sarkozy et Meckel et sur la règle d’or, qu’ils dénonçaient avant les élections.

Halte-là : les sénateurs socialistes sont-ils offusqués quand ils votent en 2012, avec la droite, contre des amendements communistes qu’ils ont partagés avec eux, sous Sarkozy ? La solidarité majoritaire au Sénat serait de ne pas refuser en 2012 ce que l’on a porté ensemble en 2011. 

Halte-là : gare aux amalgames pour tromper ! Quand les voix, de droite et communistes, se trouvent entremêlées, ce sont pour des raisons différentes et contraires. Pour la droite, c’est parce que le projet n’est pas assez libéral. Pour les communistes, c’est parce qu’il est austéritaire et ne répond pas au slogan présidentiel « le changement, c’est maintenant ».

Oui, sénateurs (et députés) communistes sont dans leur rôle quand ils votent selon leurs convictions et en conformité avec leur programme. Ils sont dans la majorité qui a permis de dégager Sarkozy, d’élire François Hollande et une majorité de gauche au parlement.

Non, ils ne sont pas dans la majorité gouvernementale, ni porteurs du programme de François Hollande

Oui, ils sont représentatifs des 4 millions de voix du Front de Gauche et du programme l’Humain d’abord.

Oui, ils proposeront et voteront tout ce qui leur parait conforme aux intérêts de la population laborieuse et surtout celle qui souffre.

Non, ils ne voteront pas tout ce qui ressemble à la poursuite de la politique libérale rejetée hier dans le pays mais poursuivie par la politique européenne.

C’est ainsi qu’au Sénat notamment, les élus communistes n’ont pas voté le texte sur l’énergie qui rompait avec l’égalité de traitement selon les territoires et entre citoyens.

Ils n’ont pas voté le traité européen dit Merkozy et sa règle d’or, qui va lourdement peser sur les investissements publics, amputant les budgets des collectivités locales.

Ils n’ont pas voté la loi de programmation des finances 2012/2017 qui installe dans la durée des choix d’austérité, la hausse de la fiscalité et les cadeaux au Medef.

Ils n’ont pas voté  le projet de loi de financement de la sécurité sociale, qui ne remet pas en cause la loi Bachelot et qui ne revient pas sur les mesures imposées par la droite sous Sarkozy, telles les franchises médicales, la fiscalisation des indemnités journalières, les carences et les exonérations de cotisations patronales.

Ils n’ont pas voté le projet de loi de finances rectificative 2012, intégrant les dispositions du pacte de compétitivité, accordant aux entreprises 20 Md d’euros de crédit d’impôt sans aucune contrepartie.

Quand on imagine que ce cadeau au patronat va être financé par la hausse de la Tva et que Mittal en recevra une part, il y a de quoi s’étouffer... mais pas de rire. 

 logo sénat

 

                                                                                                                                                     

Partager cet article
Repost0

commentaires