Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

31 mars 2014 1 31 /03 /mars /2014 15:47

La Liste A gauche autrement dans laquelle les communistes carbonblannais se sont investis a obtenu un résultat plus qu’honorable.

En obtenant 457 voix, 14,32 % et deux élus, cette liste citoyenne a permis à 457 électeurs de pouvoir voter résolument à gauche et pour une gauche autrement.  

Reste le coup de tonnerre que constitue la défaite de la majorité socialiste sortante et le passage au premier tour de la liste Turby à la couleur politique inavouée (à ce jour) mais que nous ne tarderons pas à découvrir pour ce qu'elle est vraiment, c'est-à-dire droitière.

Certes, tout au long de la campagne,  nombreux étaient les contacts avec les gens, montrant que le ras le bol était profond. Mais difficile d'imaginer que les 2 460 voix, 77,68 % de suffrages, obtenus par Franck Maurras en 2008, allaient se réduire comme peau de chagrin pour tomber à 1 096 voix, 34,35 % pour Nicolas Madrelle. La chute !!!  .

Il faut donc admettre que tous les éléments de défaite étaient réunis.

Au niveau local, l'hégémonie socialiste, à l'égard de ceux qui osent exprimer publiquement un avis différent, a été sanctionnée, ainsi que l’absence d’écoute des collectifs citoyens. La démission de l’ancien maire, suivie de l'opération prise du poste de maire, a généré un malaise politique réel, un rejet. Tout cela, c'est du lourd qui laisse des traces.

Et, il y a aussi le niveau national : l'absence de réponses politiques aux besoins sociaux, les renoncements successifs du gouvernement, les engagements  non tenus, l’abandon du peuple de gauche, les câlins au Medef, les affaires politico-financières qui alimentent le tous pourris et donnent le dégout, les attaques contre les finances publiques et les collectivités territoriales qui pourraient mettre à mal les services publics de proximité. N’en jetez plus !!!

Vraiment, en mai 2012, nous n’avons pas chassé Sarkozy du pouvoir pour ça !

Voilà pourquoi les communistes considèrent que les communes peuvent et doivent être des îlots  de résistance à l’austérité d’où qu’elle vienne, de droite ou de gauche.

Voilà pourquoi ils exigent un changement de politique du PS et c’est Urgent.

Partager cet article
Repost0

commentaires