Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

17 février 2013 7 17 /02 /février /2013 13:35

medef bis gvt copie

Le 11 janvier 2013, le Medef a réussi  à conclure un accord avec trois organisations syndicales (Cfdt-Cftc-Cgc) qui, ensemble, ne représentent qu’une minorité de salariés.

Cet accord contribue à casser ce qu'il reste de plus protecteur pour les salariés dans le Code du Travail.

Sous prétexte de difficultés « conjoncturelles »,  il offre à l’employeur  la possibilité, de passer des accords avec  l'aide de syndicats « consentants » :

   

de baisser les salaires, de modifier les horaires, d’organiser des mutations forcées, d’accélérer et rendre plus facile les licenciements, de faire en sorte qu’ils soient beaucoup moins coûteux et le moins contestable possible par les salariés devant le juge des Prud’hommes.

Toutes celles et ceux qui refuseraient la modification de leur contrat de travail ou ne pourraient accepter l’application d’un accord de mobilité forcée seraient licenciés pour motif personnel !

Les confédérations CGT et FO (qui représentent plus de salariés que les trois organisations syndicales signataires) ont refusé de signer cet accord de régression sociale.

Le 5 mars, elles appellent ensemble, à l’action dans toute la France,  avec rassemblements, manifestations et arrêts de travail.

La Fsu et le syndicat Sud-Solidaires ont décidé d’y participer.

L'affaire est grave ! La mobilisation est indispensable !

Le gouvernement par la voix de plusieurs de ces ministres, le président Hollande ont qualifié cet accord d’historique. Le Medef et Parisot s’en félicitent aussi. Cherchez l’erreur.

Ils avaient besoin d'une caution syndicale pour faire avaliser ce triste accord. Ils ont momentanément réussi avec des syndicats non représentatifs. Lamentablement historique.

Le gouvernement et l’assemblée nationale vont prendre le relais.

Le projet de loi reprenant l’accord sera présenté le 6 mars au conseil des Ministres. Ensuite, aux députés et sénateurs de délibérer jusqu’à avril/mai.

Les députés et sénateurs communistes sont prêts au combat parlementaire. Le ton est donné. En s’appuyant sur le mouvement social, ils défendront pied à pied, article par ardéputés-copie-1ticle, l’intérêt des salariés et collectif.

La bataille s’annonce rude avec le gouvernement qui a transposé dans le projet de loi, l’accord avec l’aval du Medef et des syndicats signataires minoritaires.  

Les communistes de Carbon-Blanc et leurs élus au conseil municipal soutiennent l’action syndicale du 5 mars et la position combative prise par leurs élus nationaux.

Ils espèrent que la députée et le sénateur PS de la circonscription seront davantage sensibles à la voix des organisations syndicales majoritaires qu’à celle des minoritaires et du Medef.

Non, le Medef ne fera pas la Loi. Madame Parisot n’est pas présidente de la République. Et Madame Parisot ne doit pas être la petite voix qui parle à l’oreille de Hollande et son gouvernement, ni à celle des députés et sénateurs PS.      

Dans l’action, le 5 mars 2013 ( lieu et heure seront communiqués en temps utile) 

Partager cet article
Repost0

commentaires