Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 20:38

bourse ou vie   Les élus communistes à la région, au conseil général, à la CUB et à la mairie de Bordeaux appellent à une conférence bancaire en Aquitaine pour que l’argent soit utilisé au service des besoins de la population.  (9 décembre 2011)

La guerre à laquelle se livrent les spéculateurs montre bien les limites d’un système, le capitalisme, arrivé à bout de souffle. Cette situation appelle de nouvelles réponses qui sortent des dogmes de la finance, de la rentabilité́ et par là-même, des logiques de rigueur imposées à l’ensemble des pays de la zone euro. Car, malgré́ les dénégations du patron de la banque de France et du gouvernement, le robinet du crédit est en train de se fermer, tant pour les collectivités locales que pour le tissu des PME.

 L’exemple de la ville de Floirac avec le refus des banques de financer la restructuration d’une école est l’illustration de cette réalité́. Cet assèchement du crédit, qui fait suite à celui de 2008, risque d’avoir de lourdes conséquences pour la population et pour l’emploi de notre région.

 Ce sont les projets utiles  qui sont remis en question ; ceux pour l’emploi parce que le refus de prêt peut entrainer la défaillance de nombre de petites entreprises qui n’ont pas la trésorerie pour faire face à la crise. Et si des prêts existent, ils sont aujourd’hui accordés à des taux prohibitifs, alors même que la BCE vient de baisser son taux directeur. Cette situation vient s’ajouter au désengagement de l’Etat qui met à mal l’ensemble des finances des collectivités, imposant ainsi une double peine à nos concitoyens.

 Face à cette situation, la riposte ne peut être l’asservissement aux marchés financiers comme le fait le gouvernement avec son nouveau plan de rigueur. Bien au contraire, nous pensons que le politique se doit de reprendre la main. Nous proposons qu’à l’échelle de notre région, une conférence bancaire soit organisée. Elle pourrait réunir acteurs bancaires, collectivités locales, entreprises et représentants des salaries. Ce serait l’occasion pour nos collectivités d’obliger le secteur bancaire à réorienter l’argent, qui n’est autre que le dépôt de l’ensemble des Aquitains, vers des projets utiles.

 Il faut réinjecter du crédit dans le circuit économique afin de répondre aux besoins des populations, dans nos collectivités, les entreprises, avec des taux qui ne soient pas prohibitifs. Cela serait un signal fort d’une reprise en main par le politique et les citoyens de l’enjeu essentiel de la maitrise de l’argent et de sa création. Nos collectivités, le tissu de PME et notre région ont besoin de réponses immédiates pour leur financement. Nous inscrivons cette demande de conférence dans une démarche plus fondamentale de construction d’un nouveau système monétaire et financier.

 Pour notre pays la création d’un grand pôle public bancaire autour de La Poste, de la CDC, mais aussi de l’ensemble du réseau mutualiste, permettant un nouveau type de financement des collectivités et de l’activité́ économique.

 Une banque centrale européenne réformée sous maîtrise publique, permettant un nouveau type de financement notamment des Etats à des taux très faibles comme c’est les cas aujourd’hui pour les banques, ce qui cesserait de faire peser sur les Etats un service de la dette qui est devenu le deuxième budget en France.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires