Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

17 octobre 2011 1 17 /10 /octobre /2011 15:27

pcf cb fdg     Qui dirige le Pays, qui dirige l’Europe ?

  La règle de la démocratie devrait pouvoir nous faire affirmer que cette mission relève      des élus politiques issus du suffrage universel.

 

Rien n’est moins sûr, rien n’est plus faux. Tout au plus, ils gèrent loyalement.

Mais ceux qui dirigent la planète à la vitesse du web, ce sont les marchés financiers. Ces derniers tiennent les rênes et dictent leurs ordres aux  ETATS. Encore plus fort, ils se sont dotés d’agences de notations à leur service qui les autorisent à punir les états et si besoin à étrangler leur peuple.

Quiconque, président de la république de gauche ou de droite en 2012, ignorerait ou méconnaitrait cette réalité est voué à l’échec en terme de progrès social, démocratique et environnemental. Il serait condamné à appliquer « la loi de la main invisible des marchés » et les diktats du FMI et de la BCE tels aujourd’hui le gouvernement de droite du Portugal ou les gouvernements socialistes d’Espagne et de Grèce.

Dans les pages 29 à 36 de son programme  l'humain d'abordle Front de gauche  part de ces causes fondamentales de la crise pour construire ses propositions et les conditions de changement de logique.

p 29 constat

Quelques dates et exemples significatifs :

1974 : une loi Pompidou-Giscard met fin au financement de l’état par la Banque de France, obligeant le pays à emprunter au prix fort sur le marché financier.

1984 : la loi Bérégovoy dite de réglementation bancaire met fin au financement des entreprises par l’intermédiaire des banques au bénéfice du marché financier. C’en est fini du contrôle des mouvements de capitaux et de l’encadrement du crédit

1991 : Le traité de Maëstricht consacre cette libéralisation et la libre circulation des capitaux au niveau européen.

En 2011, le groupe Total a réalisé plus de 10 mds d’euros de bénéfices distribués pour moitié aux actionnaires. Mais une niche fiscale gouvernementale exonère Total de l’impôt sur les sociétés.

 p 29 propos

Citons par exemple : le blocage des paradis fiscaux,

La révision de la fiscalité et la suppression des exonérations,

La mise des banques nationales et de la BCE au service des Etats,

Les financements du fonds de développement européen pour des grands travaux porteurs de progrès et d’emplois

L'étalement des dettes publiques et la renégociation des taux abusifs,

La mise en réseau des structures bancaires publiques et mutualistes, la nationalisation des banques privées, la séparation des banques de dépôts et des banques d’investissement avec gouvernance et rôle nouveau écartant toute financiarisation de l’épargne laquelle doit être essentiellement consacrée à l’économie du pays.

 

Partager cet article
Repost0

commentaires