Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Bienvenue sur le blog du collectif des communistes du Canton de la Presqu'île

En cours d'écriture...

Merci de nous aider à faire connaitre ce blog et à l'enrichir par votre apport.

Visiteurs du blog

Il y a eu    visites depuis la création de ce blog.

Archives

Merci pour vos visites

Compteur Global

Liste D'articles

29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 08:45

    com pcf et so 30.9.2013 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
29 septembre 2013 7 29 /09 /septembre /2013 08:29

 

Carbon-blanc 28 septembre 2013

 

Bonjour Monsieur Delneste,

 

Il m’est arrivé, il y a peu, de vous remercier pour la clarté et la conformité d’un de vos articles et j’espère que cela pourra se renouveler. Mais tel n’est pas le cas de votre article du 28 septembre, relatant le conseil municipal de Carbon-Blanc de la veille vendredi 27 septembre et intitulé « Boulevard pour Madrelle ». Votre narration m’a laissé pantois et en colère. Mais, peut-être avez-vous été mal informé ?

 

Je me permets de vous donner mon éclairage personnel, mais qu’il vous sera possible de vérifier auprès de tous ceux qui, comme moi, ont le souci de la vérité et refusent les amalgames.

 

Voilà mes remarques et constatations

 

Dans le 1er paragraphe de votre article, vous écrivez :

 

« Après une première réunion du groupe majoritaire PS-PC lundi qui l’avait désigné tête liste pour les municipales de mars (notre édition de mercredi), le socialiste Nicolas Madrelle a été également choisi par cette même majorité pour être le candidat dès jeudi au poste de maire de Carbon-Blanc ».

 

Ces deux affirmations sont erronées

 

  1. Lundi soir, le groupe majorité PS-PC s’est  bien réuni  pour écouter le maire démissionnaire, prendre acte de son délit et pour préparer le conseil municipal ordinaire du 27 septembre. Cette réunion n’avait pas qualité à aborder les municipales de 2014 et elle ne l’a pas fait.

 

A son issue,  une autre réunion, cette fois interne au Parti  socialiste et à ses élus, s’est tenue et c’est cette réunion qui a désigné leur tête de liste pour les municipales de 2014.

 

Il vous est facile de vérifier ces faits et de noter que, à ce jour, Nicolas Madrelle est le candidat non pas de la gauche carbonblanaise mais du seul parti socialiste.

 

  1. Vendredi soir, à l’issue du conseil municipal, le groupe majorité PS-PC s’est bien réuni pour aborder la question  du remplacement du maire démissionnaire pour la fin du mandat. Vous écrivez dans le dernier paragraphe de votre article : « À l’issue du conseil, le groupe de la majorité se réunissait donc à huis clos et le désignait à l’unanimité pour être candidat jeudi ».

 

Or, la 1ère adjointe ayant décliné la fonction, le seul candidat postulant a été Nicolas Madrelle et il n’y eu, ni vote, ni unanimité, ni accord des communistes qui ont pris acte, en indiquant qu’il n’était pas question pour eux de prendre part à un vote désignant tel ou tel, que  c’était au PS de choisir son candidat, tout en précisant  qu'il leur semblait que la logique aurait voulu que ce soit la première adjointe qui assure la fonction.

 

Là encore, c’est un choix qui a été fait par le seul parti socialiste.

 

Je vous remercie de prendre en compte mes remarques. Vous connaissez tous les interlocuteurs capables de les vérifier, sachant comme moi, qu’au Journal « Sud-Ouest », selon sa maxime, si « les commentaires sont libres », « les faits sont sacrés ».

 

 

 

Cordialement. Michel Becerro, citoyen de Carbon-Blanc.

 

 

 

 

 

Partager cet article

Repost0
24 septembre 2013 2 24 /09 /septembre /2013 13:36

Communiqué des communistes de Carbon-blanc

Lundi soir 23 septembre, Franck Maurras est venu exposer et confirmer, auprès de ses colistiers du conseil municipal, ce que nous savions déjà par la presse.

Nous prenons acte de sa démission de maire et de son poste de conseiller municipal.

A ce jour, nous nous limiterons à qualifier l’acte avoué, de révoltant, faisant scandale auprès de la population et jetant un discrédit sur le monde politique  et tous les militants qui, au quotidien, travaillent  bénévolement.

Voilà pourquoi les communistes proposent en permanence la limitation de la concentration des pouvoirs entre les mains d’un seul et la mise en place d’un contrôle démocratique des lieux de gestion de l’argent public.

Pour le reste, à la justice de suivre son cours.

Carbon-blanc le 24 septembre 2013

 

 

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 15:06

    Ce message s'adresse aux Carbonblanaises et Carbonblanais...  

... voir ci-dessous.

 

quest

Partager cet article

Repost0
22 septembre 2013 7 22 /09 /septembre /2013 14:51

    Ce message s'adresse aux Carbonblanaises et Carbonblanais...

...que nous invitons... voir ci-dessous.

 

invit 1.10

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 15:54

En farfouillant dans mes archives, je tombe sur un tract édité par le PS intitulé : Mardi 7 septembre mobilisé-e-s pour nos retraites. Ayant participé à la manif du 10, je me dis que c'est une erreurde date. Pas du tout. C'est bien du 7 septembre dont il s'agit mais en 2010. Je vous en fais profiter en version integrale   ps et retraite en 2010 ps et retraite en 2010

et avec cet extrait :

 

extrait tract ps 2010 copie

 

On se frotte les yeux et on peut lire qu'il faut faire reculer le gouvernement, qu'une autre réforme est possible, qu'il faut prélever les revenus du capital, taxer les banques  et maintenir l'âge légal de départ à 60 ans. Chiche. En avant, camarades, tous ensemble.

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 15:52

    fête huma

 

La Fête de l’Humanité 2013 résonnera fortement des accents et des idées de Jean Jaurès. Elle ouvrira l’année du centenaire de l’assassinat du député engagé dans le combat pour la paix. Il ne s’agit pas de rendre un hommage à un homme du passé mais bien de discuter avec une pensée et une action très actuelles. Revenir à Jaurès nous aide aujourd’hui à penser un monde nouveau  : la Fête traduira cette actualité.

Et quoi de plus naturel que ce soit le journal "l’Humanité", figure de proue toujours vivante de son action et de sa pensée, qui lance en grand les festivités. Durant trois jours, le journaliste, le dirigeant politique et militant pacifiste sera lu, cité, récité, joué, chanté, déclamé, débattu, dessiné et… fêté

100 ans aprés, avec tous les va-t-en guerre du gouvernement français, ça vaut le coup d'en savoir plus en cliquant sur l'image.

Partager cet article

Repost0
12 septembre 2013 4 12 /09 /septembre /2013 15:50

     banderolle commune copie

 

Mardi 1er octobre  de 18h à 20h,

 

au Foyer municipal de Carbon-blanc, place Vialolle.

 

   

 

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 18:26

imagesLe gouvernement Ayrault est arrivé au terme de ses pseudo-concertations avec les « partenaires » sociaux, rencontrés les uns après les autres, excluant ainsi toute confrontation de propositions alternatives.

L'addition s’annonce sévère pour les salariés, pour les retraités d’aujourd’hui et ceux des années qui viennent. Le patronat n'en espérait pas tant. Promesse lui a été faite que le coût du travail allait baisser.

Le projet gouvernemental peut se résumer ainsi : augmentation des cotisations, augmentation du nombre de trimestres à cotiser, 43 années pour avoir une retraite pleine. Pour les salariés et nos jeunes, c’est cotiser plus et plus longtemps, pour toucher moins. 

Et pour les retraités, c’est le report de 6 mois de la revalorisation annuelle des retraites, au 1eroctobre au lieu du 1er avril, c’est la fiscalisation de la prime famille nombreuse. Ces mesures s’ajoutent aux 0,3 % pour l'aide à l’autonomie, à la suppression de la demi-part fiscale, au gel du barème fiscal.

Si ce projet, dangereux pour nos retraites, actuelles et futures, est transformé tel que, en texte de loi, il créera de nouveaux dégâts sociaux sans pour autant régler le problème du financement sur le long terme.

Ils sont nombreux, les membres du gouvernement d’aujourd’hui, à avoir des problèmes de mémoire. Oubliée la déclaration de Marisol Touraine, le 3 août 2011 « quand elle dénonçait les 62 ans et les 41,5 années de cotisations », fustigeant Sarkozy « d’imposer l’un des régimes de départ en retraite parmi les plus durs d’Europe ». Oublié l’engagement de 2010 du parti socialiste dans l’opposition, « quand nous serons aux affaires, nous voulons maintenir l’âge légal de départ à 60 ans, taxer les banques et prélever sur les revenus du capital ».

Ils sont également nombreux à avoir des problèmes d’oreille. Leur oreille droite fonctionne bien. Elle entend le Medef quand il dit «  coût du travail », mais leur oreille gauche n’entend pas quand les communistes et d’autres avec lui disent « coût du capital ». C’est grave, docteur.

La réforme Hollande/Ayrault entérine la logique de la réforme Sarkozy/Fillon. Non seulement, les mauvais choix de droite d’hier sont approuvés mais ils sont poursuivis aujourd’hui.

Le gouvernement a choisi de ne pas s’attaquer aux financiers, ni aux actionnaires, ni aux profits, ni au capital. Oublié, « mon ennemi, c’est la finance ». En clair, des gages sont donnés à Bruxelles et au patronat.

Il nous joue encore le couplet « on ne peut pas faire autrement », « ça pourrait être pire », « il faut sauver le système », « les efforts doivent être partagés ». Basta, ça suffit.

Comment avaler l’idée d’efforts partagés quand rien, dans le financement de la retraite, n’est prélevé sur le capital ? Le seul vrai et efficace partage des efforts, c’est une autre répartition des richesses.

C’est cette idée-force qui est la clé d’une réponse massive et unitaire.

Ils se gorgent d’intérêts, de dividendes, de stock-options, de spéculation, de fraudes fiscales, ils ont des comptes en Suisse et les pieds au chaud dans les paradis fiscaux et ils nous disent que, pour notre bien,  il faut se serrer la ceinture. A nous de faire partager l’idée que ce n’est pas la ceinture qu’il faut serrer, mais les rangs, les poings, les coudes et faire front.

Ils nous disent en chœur que tout le monde doit contribuer et ils nous font les poches pour préserver leurs coffres.

Ils sont indécents ! L’heure n’est pas seulement à s’indigner mais à résister et à lutter. C’est pourquoi, il y a nécessité à répondre à l’appel de plusieurs organisations syndicales, nombreux, unis, déterminés, le 10 septembre, pour l’emploi, les salaires et les retraites.

 

Michel Becerro, Pcf Carbon-Blanc

 JOURNEE DE GREVE ET DE MANIFESTATIONS

Appel CGT - FO - FSU - Solidaires - UNEF

MARDI  10 SEPTEMBRE 2013

Rassemblement 11h30 Place de la Bourse

 

Partager cet article

Repost0
3 septembre 2013 2 03 /09 /septembre /2013 18:24

stoppons la guerreL’utilisation d’armes chimiques, dont ont témoigné de nombreux médecins dans un quartier de Damas le 21 août 2013, a fait franchir à la Syrie un nouveau palier dans l’horreur. Depuis deux ans, la confrontation provoquée par le régime de Bachar Al Assad, qui a refusé ’entendre les revendications populaires de démocratie, affiche un bilan effroyable : 100 000 morts, plusieurs millions de réfugiés, dont un million d’enfants, un pays dévasté, des villes détruites, une population prise en otage par les affrontements internes soutenus par les différents Etats de la région.

Une intervention militaire des États-Unis et de leurs alliés, dont la France, ferait courir le risque d’une nouvelle escalade de la violence, d’un embrasement régional favorisant un recours sans limites aux armes de destruction massive, notamment chimiques. Ajouter la guerre à la guerre serait la pire des solutions. Nous exigeons que la France ne participe pas à une intervention militaire en Syrie.

Le conflit en Syrie est devenu une crise géopolitique internationale. Une pression diplomatique vigoureuse doit s’exercer pour obtenir l’arrêt des hostilités et la mise en œuvre d’une transition démocratique garantissant l’intégrité du pays. Un sommet réunissant sous la responsabilité de l’ONU les parties en conflit et les principales puissances impliquées pourrait tracer les contours d’un règlement politique. Il n’y a pas d’autre voie. Pétition en ligne.

écoutez les françaisPierre  Laurent,  secrétaire  national  du  PCF,  a  demandé  solennellement  au  président  de  la  République  de  ne  rien  décider  concernant  la  Syrie  sans  le  vote  du Parlement. La  question de  la  guerre  ou  de  la  paix  n'est  pas  le  problème  d'un  homme,  c'est  le  problème  des  Français,  majoritairement  hostiles  à  cette intervention. Le  Parlement  ne  doit  pas  seulement informé,  il  doit  être  saisi  du  choix  et  voter.

Il serait tout de même interrogatif, pour l’état de notre démocratie, de constater que la monarchie britannique fasse voter son parlement et que la république française s’en dispense.

Partager cet article

Repost0